ODECLICK

Je t’appelle encore

Classé dans : Compagnonnages — 12 juillet 2018 @ 9 h 03 min
Image de prévisualisation YouTube

 

Quand j’avais le goût des étincelles
Que j’étais belle et puis rebelle
Si j’avais toujours mes amours d’avant
Parmi mes amis, mes amours et mes amants
Tous les gens qui ont tué mon innocence
Et mon corps qu’a porté ma souffrance
Ça m’emmène du rire au larme
Ça m’empêche de prendre les armes
Encore
Une mise à mort
Dans un corps à corps
J’pensais pas pouvoir le faire
Sans avoir appeler ma mère
D’abord
Et je l’appelle encore
À genoux et entourée de fous
Contre tout, fallait rester debout
Moi j’aurais pu fuir le combat
Pas trahir les autres, encore une fois
Pas de cinéma
Pas ces zones-là
J’avais faim de faire la guerre
Sans pouvoir appeler ma mère
D’abord
Mais je l’appelle encore
Et je l’appelle encore
Silence amoral
J’suis pas vraiment normale
Pour sortir des flammes
Sans plus jamais brûler mon âme
Quand je pouvais voir les hirondelles
Le temps d’avant, oui les ombrelles
Y a un goût amer qui reste longtemps
Parmi les amis, les amours et mes amants
Quand j’avais le goût des étincelles
Quand j’étais belle et puis rebelle
Si j’avais toujours mes amours d’avant
Parmi mes amis, mes amours et mes amants
Paroliers : Medhi Benjelloun / Veronique Marie Line Sanson
Paroles de Et je l’appelle encore © Warner/Chappell Music, Inc, Piano Blanc (societe Des Editions Musicales)

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Laterredesgrandestours |
Lesblogueurs |
CapHerFrance |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Chroniques d'un pauvre...
| Réverbère
| Etoiles de compagnie